Des communes s'engagent, pourquoi pas la vôtre ?

Les différents axes d'intervention

La mise en œuvre de la mesure 11-1 du Plan cancer 2009-2013 «Informer les élus et fonctionnaires territoriaux sur les liens entre nutrition et cancers et sur le rôle de l'activité physique dans leur prévention» passe par des actions déjà mises en œuvre au plan territorial.
Les élus locaux disposent de plusieurs axes d'intervention possibles pour favoriser le développement de l'activité physique dans leurs communes, quelle qu'en soit la taille ou l'organisation.

Aménager le territoire et les équipements sportifs

Mis à jour le 19/12/2012

En assurant la construction, l'accessibilité, l'entretien des bâtiments et des espaces publics ainsi que leur promotion auprès de la population, les collectivités locales contribuent de fait au développement et à la promotion des activités physiques et/ou sportives.

Aménager le territoire et les équipements sportifsLes collectivités locales ont, par le biais de leur action sur l'aménagement du territoire, un effet levier pour la promotion de l'activité physique. L'aménagement de pistes cyclables, avec possibilité ou non de louer des vélos, et la sécurisation des itinéraires favorisent l'activité physique dans les déplacements au quotidien. De la même manière, dans de nombreuses communes, les familles se sont organisées pour mettre en place des pédibus. Dans ce cadre, certaines d'entre elles ont fait le choix, de matérialiser des parcours vers les écoles (marquage de pieds de couleurs au sol), en évitant éventuellement les grands axes de circulation.

Les collectivités locales sont les premières propriétaires d'équipements sportifs [1] qu'elles exploitent et mettent à disposition des populations dans un cadre conventionnel (scolaires ou associations sportives) ou de manière «auto-gérée», dans des créneaux horaires non-encadrés en direction des particuliers pour une pratique autonome, tout en garantissant la surveillance du bâtiment pour des raisons de sécurité et de responsabilité (présence du gardien).

Par ailleurs, il est important d'encourager et de soutenir la création, l'entretien et la promotion d'espaces autorisés à la pratique d'activités physiques au sein de l'ensemble des espaces verts et publics. Ceci permet une mixité des publics et des usages, dans un environnement balisé et prévu à cet effet.

Enfin, de nombreuses collectivités ont créé des «parcours de santé», généralement dans un environnement naturel qui arrive peu à peu dans l'environnement urbain. Il s'agit principalement de circuits balisés sur lesquels des agrès ou ateliers ont pu être positionnés pour des exercices guidés.

[1] Base de données du recensement des équipements sportifs, espaces et sites de pratiques (RES) : http://www.res.sports.gouv.fr/

Développer l'offre sportive

Mis à jour le 19/12/2012

Pour ce faire, les communes peuvent mobiliser leurs services des sports quand ils existent et/ou s'appuyer sur les associations sportives de la commune pour mettre en œuvre des initiatives à destination des populations.

La mobilisation peut se faire :

  • dans un cadre évènementiel sur la base de forum d'associations, d'organisation de tournois ou de compétitions sportives (cross de rentrée, tournoi de pétanque…), d'organisation de ville «plage» pouvant aller d'un week-end à plusieurs semaines en fonction des capacités financières des communes, de mise en place de patinoires mobiles
  • sur la base d'actions tout au long de l'année grâce au fonctionnement d'écoles municipales de sport, à la mise en place de stages de découverte pendant les vacances scolaires ou à l'accueil spécifique en péri-scolaire. Les communes peuvent aussi apporter un soutien financier aux associations sportives pour leur permettre de développer leurs projets.
  • dans le cadre de projets concertés et expertisés par l'ensemble des acteurs du sport.

Développer l'offre sportiveLa promotion des activités physiques se concrétise aussi par la volonté de certaines communes d'inscrire leurs activités dans le cadre d'un projet sportif redynamisé et structuré. La mise en œuvre d'un diagnostic territorial approfondi (DTA) [1] , réalisé avec les services de l'État, peut constituer le départ d'une nouvelle dynamique locale. Ce DTA s'appuie sur un schéma de cohérence territoriale, vecteur de réduction des déficits territoriaux en matière d'équipements de proximité, à partir notamment des données du recensement national des équipements sportifs librement consultable par le public.

[1] Le Diagnostic Territorial Approfondi est une démarche d'analyse de l'offre et de la demande sportives sur un territoire précis. Associant les acteurs concernés, il a vocation à éclairer la population sportive sur un territoire. C'est un outil à la décision qui nourrit les projets des acteurs locaux.

 
Ministère des affaires sociales et de la santé et Ministère des sports, de la jeunesse, de l'éducation populaire et de la vie associativeRéseau Villes Actives PNNS (nouvelle fenêtre)Réseau Français des villes-Santé de l'OMS (nouvelle fenêtre)Association Nationale Des Elus en charge du Sport (nouvelle fenêtre)Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (nouvelle fenêtre)Agence pour l'Education par le Sport (nouvelle fenêtre)acseespt


Manger Bouger - Programme National Nutrition Santé (nouvelle fenêtre)